Interview – La blogueuse et Youtubeuse Essobélé

Hello les ladies, Today je tenais à vous présenter une pétillante jeune femme, que j’ai connue grâce à la box de Yoddï, donc tout récemment. En tant que bonne curieuse j’ai décidé d’en savoir plus sur ce bout de femme rayonnante, et douce, qui aime partager avec sa communauté. Partons à la découverte d’Essobélé, qui a un blog et une chaîne youtube.

 

Interview

 Qui se cache derrière Essobélé ?

Je m’appelle Essobélé, j’ai 30 ans et je suis métissée Franco-Togolaise ( Française par ma mère, Togolaise par mon père). Je suis passionnée par le monde de la beauté et du bien-être.
Dans la vie, je travaille dans l’agencement et l’équipement des salons de coiffure/instituts de beauté.

Signification d’Essobélé

Essobélé est mon deuxième prénom qui signifie Fille de Dieu en Kotokoli (Esso: Dieu, bélé: Fille).

Pourquoi as-tu voulu te lancer dans la blogosphère? Depuis quand es-tu blogueuse/youtubeuse?

Essobele.com a vu le jour en janvier 2017 et pour comprendre pourquoi j’ai crée mon blog, il faut que je vous raconte en quelques lignes mon passé capillaire qui a été très difficile…

“Faisons nos curieuses, lol”.

Quand j’étais petite, ma mère me démêlait les cheveux à sec, avec un peigne à dents fines. On passait des heures voire des jours à me coiffer. Je n’aimais pas mes cheveux qui pour moi étaient indomptables, moches et me faisaient souffrir plus qu’autre chose.
Vers mes 15-16 ans je n’avais qu’une envie (et même avant) : avoir les cheveux lisses! J’ai donc défrisé mes cheveux pendant 6 ans. Il faut savoir qu’à cette période, je n’y connaissais rien en terme de routine capillaire et je considérais que les cheveux lisses n’avaient pas besoin de soins.
J’utilisais seulement de la brillantine qu’une tante m’avait donné qui rendait mes cheveux poisseux et gras, car j’en mettais beaucoup trop. J’étais obsédée par les cheveux lisses et j’enchaînais défrisage sur défrisage. Et je ne prenais pas le défrisage le plus doux!
Jusqu’au jour où je me suis retrouvée avec des mèches qui se cassaient dans la longueur et des cheveux extrêmement rêches.

“La décision”

C’est à ce moment que j’ai pris la décision d’arrêter. Décision qui me faisait peur et qui ne s’est pas faite du jour au lendemain, car je ne connaissais pas mes cheveux et j’allais être de nouveau confronté à la vraie nature de mes cheveux.
Je n’ai donc pas opté pour le big chop qui consiste à tout couper, mais je suis entrée en période de transition et je coupais mes pointes au fur et à mesure.
Il m’a fallu apprendre à adopter une routine capillaire, les accepter et les aimer comme ils sont, ce qui n’est qui ne s’est pas fait du jour au lendemain.
Le temps a passé et on m’a souvent interpellé dans la rue, les transports, les magasins et même les bouchons parisiens. Après réflexion, je me suis rendu compte que je pouvais aider, partager mon expérience et mes conseils auprès de toutes les personnes qui en ont besoin. Et c’est là qu’ Essobele.com a vu le jour.

Quel message veux-tu faire passer à travers Essobélé?

Le message que je veux faire passer est : aimez vos cheveux ! Et comme je le dis tout le temps soyez so belles !
On a chacune une texture de cheveux différente et il faut apprendre à la connaître mais aussi à l’accepter et à l’aimer. Ce qui demande patience et attention mais ça en vaut la peine.
 À travers mes articles et vidéos, j’essaie d’être pédagogue et j’illustre un maximum mes explications.

Quels sont les différents thèmes abordés sur ton blog et ta chaîne Youtube?

Essobele.com et ma chaîne Youtube Essobéle sont dédiés exclusivement aux cheveux.
Je partage mes conseils, idées coiffures, tutos et mes coups de cœur sur des produits et accessoires.

Comment définirais-tu tes cheveux en 3 mots? 

Je les définirais comme beaux, volumineux et versatiles.

Quelle est-ta routine capillaire actuelle?

  Une fois par semaine je fais :
– Un shampoing. J’enchaîne 2 lavages d’affilés. Avec un rinçage à l’eau tiède.
– Un masque profond + démêlage aux doigts. Je laisse ensuite poser mon soin sous chaleur en trentaine de minutes max.
– Après avoir rincé mon soin à l’eau tiède, puis à l’eau froide à la fin pour refermer mes écailles, j’essore mes cheveux.
– J’applique mes produits coiffants/hydratants + une touche d’huile pour sceller mon hydratation.
– Je sèche au sèche-cheveux avec mon embout diffuseur qui va permettre une diffusion uniforme de l’air et définir mes boucles grâce à ses picots. Je le règle en puissance maximum chaleur tiède, puis froide à la fin de mon séchage pour refermer mes écailles, fixer mes boucles et apporter de la densité à mes cheveux.
– Une fois secs, je viens travailler mon volume avec mon peigne à dents larges et occasionnellement je travaille ma longueur.
Pour l’entretien de mes boucles la semaine :
– Je dors soit avec un bonnet en satin ou une taie d’oreiller en satin.
– Le lendemain, je viens réveiller mes boucles en les “shakant”. Ils se remettent en place petit à petit
– Si je vois que mes boucles sont trop détendues, je les humidifie avec mon vaporisateur rempli d’eau pour les redéfinir.
– J’applique si besoin une noisette de produit hydratant/huile.
– Je sèche (toujours avec mon diffuseur).
– Je travaille mon volume/ma longueur.
 

Donne 3 mots pour décrire la beauté de la femme noire.

Pour moi, la beauté de la Femme Noire est simple, inspirante, ambitieuse et pleine de ressources.

Cite-nous 3 de tes influenceuses favorites.

Bien que je suive beaucoup d’influenceuses, il y en a une qui se démarque particulièrement car c’est grâce à elle que j’ai appris à prendre soin de mes cheveux:
C’est Auset NTRU Gaia plus connue sous Taren Guy.

Où peut-on te suivre?

Vous pouvez me suivre sur mes différents réseaux :
 YouTube : Chaîne-Essobélé
– Blog : Site Essobele.com
– Instagram : Insta Essobélé
– Facebook : Page Essobélé

As-tu prévu des événements liés à ta plate-forme?

Il n’y a  pas d’événement lié directement à ma plate-forme, mais je serai présente pour le premier salon de l’Afrodescendance qui a lieu le 10 mai à l’occasion de l’abolition de l’esclavage à la Cité du Cinéma à Paris. C’est ouvert à tous et c’est gratuit. Des entrepreneurs partageront leur expérience, il y aura des conférences sur le thème de la mode, de la culture, de l’art déco… Des marques de cosmétiques et des associations seront également présentes.
Vous retrouverez plus d’informations sur www.lafrodescendance.com.
 

Un mot libre

À toutes les filles défrisées, tressées, locksées, naturelles ect, quelque soit votre nature de cheveux.
À celles qui ont du mal à accepter, assumer et aimer leurs cheveux.
Je sais que ce n’est pas facile, ça demande du temps, et ça passe aussi par l’acceptation de soi qui je sais n’est pas simple également car on a souvent des regards posés sur nous ainsi que diverses remarques. Mais il faut que vous sachiez que vous êtes belles comme vous êtes, prenez en conscience !
Si j’ai réussi, vous aussi pouvez y arriver alors n’ayez pas peur, soyez fières de ce que vous êtes, de ce que vous dégagez et Soyez So Belles !

En Conclusion

Vous êtes open sur tout ce qui est look (du moment ou pas), soin capillaire, ou tout simplement vous souhaitez avoir des conseils, alors je vous invite à suivre cette magnifique blogueuse/youtubeuse, si ce n’est pas encore fait. Merci beaucoup Essobélé pour ce partage.

 

SI TU AIMES CET ARTICLE, N’HÉSITES PAS À LE PARTAGER AUTOUR DE TOI, JE SUIS SÛR QUE D’AUTRES PERSONNES SERONT « HAPPY » DE DÉCOUVRIR CETTE NOUVELLE BOX.

Laisser un commentaire