Interview – Découverte de Zarraga braids

Hello ladies, today, j’ai décidé de vous faire découvrir Zarraga braids, l’entreprise d’une jeune femme merveilleuse, qui souhaite partager son savoir-faire et exprimer ce très beau don qu’elle a reçu. Si tu aime les coiffures protectrices, ou tu aimerais juste apprendre différentes méthodes de tressage, alors la suite te plaira énormément.

Interview

 

Présentation

J’ai créé Zarragga il y a 2 ans afin de partager mes réalisations de coiffures. Il y a d’abord eu la page Facebook et quelques mois plus tard est venue la page instagram. Tout le monde a beaucoup aimé , c’était la période pendant laquelle
Ils voulaient tous faire des cornrows. Ils ont accroché, et m’ont sollicité, pour réaliser des coiffures ou pour faire des démonstrations de coiffures protectrices lors de festivals.

Concrètement Zarragga c’est:

Des coiffures protectrices que je propose à tout le monde.

Des collaborations avec les artistes de tout genre. Il est important pour moi de collaborer avec des artistes, j’aime cette synergie et cette étincelle qui se crée lorsque deux artistes, créent ensemble une oeuvre. C’est encore plus beau quand ce sont des mélanges improbables. L’une de mes plus belles collaborations jusqu’ici est avec l’artiste styliste et danseuse Raquel Suarez et son projet mamawaxx.

Et pour finir, c’est également la réalisation d’ateliers autour du thème de la coiffure protectrice.

 

Sandrine fondatrice de Zarraga braids

Qui se cache derrière Zarraga braids?

Je m’appelle Sandrine Nsita, je suis passionnée de l’art du tressage. J’ai 24 ans je suis étudiante en kinésithérapie, danseuse et je vis à Bruxelles.
Je suis seule dans la gestion de Zarragga mais je dirais que Zarragga c’est grâce à toutes ces belles personnes qui me font confiance depuis bientôt 2 ans.

 

Pourquoi avoir décidé de partager avec votre savoir –faire dans ce domaine?

Pour répondre à un besoin avant tout et parce que j’aime beaucoup enseigner et partager mon savoir.

Je suis professeur de danse depuis plus de 7 ans, même si ça n’a rien avoir l’approche qu’on a avec l’enseignement ne change pas.

Quand j’ai ouvert la page on m’a demandé des cours de tresses mais je n’avais jamais trouvé le temps pour le faire.

Puis je me suis rendu compte que la demande grandissait et que les gens en avaient vraiment besoin.

La demande va de la maman qui n’a pas le temps d’amener son enfant en salon de coiffure, à la jeune étudiante qui ne veut plus dépenser de somme en salon de coiffure, pour finir aux étudiants en coiffure qui voudraient apprendre l’art du tressage une discipline qui n’est malheureusement pas enseigné en Belgique.

Il est triste de constater qu’aucune formation dans ce sens n’est prévue en Belgique à l’heure d’aujourd’hui. C’est l’une des raisons les plus évidentes qui m’a poussé à mettre ces ateliers en place dès janvier 2018, ça ne pouvait plus attendre.

 

Quel message porte Zarraga braids ?

Ce qui est important pour moi et ce que je veux que les gens comprennent c’est qu’on ne peut pas avoir des cheveux on fleek s’ils ne sont pas en bonne santé. D’abord, la bonne santé d’un cheveu passe aussi par de bonnes coiffures protectrices. Il n’est pas normal de sortir chez le coiffeur avec des douleurs impossibles, au point de devoir prendre un dafalgan pour pouvoir dormir.

La diversité dans les coiffures protectrices en elle-même. Le fait de pouvoir faire tant de choses, de s’exprimer et d’être créatif au travers des tresses, c’est juste merveilleux. Mais ce qui rend cet art encore plus beau, c’est lorsqu’on ne se limite pas à un seul type de cheveu, à une seule forme , à une seule couleur ou longueur. Oui! les tresses c’est de l’art.

Donc les 3 messages de Zarragga sont,  un cheveu en bonne santé , la diversité et l’art.

 

Que répondriez-vous à la femme qui ressent un poids dans l’entretien de ses cheveux crépus ?

J’essaierai tout d’abord de savoir, pourquoi elle ressent ce poids? Quelle relation a-t-elle avec ses cheveux?

Par la suite, je lui dirais qu’il va falloir adopter une routine capillaire, si elle n’en n’a pas encore une. Si elle en a déjà une, je l’inviterai à mettre en place une routine simple et pratique. La plupart du temps on pense qu’il faut en faire de trop pour nos cheveux alors on s’achète 10 000 produits, on les tests tous, et bien évidemment tous ces produits ne fonctionnent pas et on devient frustrés. Or, il suffit tout simplement d’avoir un bon shampoing et ou un après-shampoing , une bonne huile végétale et un vapo. Sans oublier de protéger nos cheveux à l’aide de bonnes
coiffures protectrices. Après il faut aussi savoir choisir son produit et opter pour tout ce qui est naturel.

Mais dans tout cela il n’y a pas de secret il faut s’aimer et s’accepter tel que nous sommes et il n’ y a rien de plus vrai qu’un cheveu crépu.

 

Définir en 3 mots ce que représente pour vous la beauté de la femme

Originalité, authenticité , liberté.

 

Si vous deviez définir en 3 mots votre activité, ce serait lesquels ?

Amour , passion , découverte.

 

Parlons maintenant de vos ateliers, comment se passent-ils ? Dans quelle Pays et ville faite vous vos ateliers ?

Les ateliers se passent à Bruxelles.

Nous accueillons des personnes de tout âge, des mamans, des papas, des étudiants en coiffure, des passionnés de coiffures. Durant 4 heures ils ont le choix de participer à l’atelier du matin ou à celui de l’après-midi.

Nous apprenons une technique de tressage par atelier et nous avons l’occasion de pratiquer sur des têtes en mannequin et sur un vrai cheveu !

 

Où peut-on vous suivre?

Facebook : Zarraga braids

Site : Zarraga braids

Instagram : Zarraga braids

 

Un mot libre

Soyez toujours pimpées, on fleek.

Sentez vous libre d’être vous-même, sentez vous libre de porter vos cheveux comme vous l’entendez mais n’oubliez pas d’en prendre soin.

 

Conclusion

Merci beaucoup Sandrine pour cette présentation en détail de votre entreprise, Zarraga braids.

Merci de partager et d’enseigner votre passion.

Je vous invite vraiment à suivre la page facebook pour être au courant des nouveaux événements, des cours et aussi voir les lives facebook.

 

SI TU AS AIMÉ CET ARTICLE N’HÉSITE PAS À LE PARTAGER ET LAISSE UN COMMENTAIRE SUR TON WEBZINE MBIMAG

Laisser un commentaire