Joly Andres – Quand une femme élève sa voix

Hello ladies, j’espère que vous allez bien par la grâce de Dieu. Today j’ai décidé de vous présenter une femme d’impact, qui fait sa voix raisonner et dénoncer les barrières auxquelles nous pouvons nous heurter. Dans cette interview vous allez découvrir la magnifique Joly Andres, femme épouse ainsi qu’une maman au formidable parcours.

 

Interview

 

Présentation

Je m’appelle Joly Andres, je travaille actuellement chez Engie où je m’occupe entre autre de manager des achats à forte expertise technologiques. Je suis également auteur/Ecrivain, de mon premier livre intitulé “A la conquête du Bonheur Professionnel”

Engagée sur les sujets de leadership et de diversité, je donne des séminaires/Conférence ou je témoigne de mon parcours, pour d’une part encourager la diversité, notamment au sommet des grands groupes et pour encourager les femmes, personnes issues de la diversité à prendre en main leur avenir professionnel.

Je suis mariée et maman d’une petite fille qui vient d’avoir tout juste 4 ans.

 

Pouvez-vous nous parler du message que vous portez et partager autour de vous, que ce soit dans l’écriture ou en conférence?

Comme je le mentionnais plus haut, mon message principal porte sur la dénonciation des discriminations à l’embauche des personnes issues de la diversité, sur la base de mon parcours.

Ce message va bien au-delà des discriminations, car au travers de mon parcours, de mes expériences, j’ai réalisé à quel point il n’était pas facile d’évoluer dans l’entreprise lorsqu’on est une femme et qui plus est noire. On est heurté à une sorte de “caste” de management qu’il est difficile de franchir au risque de se voir être mis de côté. Cela peu importe que nous ayons les compétences, les formations…A compétences égales, on préfèrera souvent prendre un homme qu’une femme par exemple.

Durant les conférences, les séminaires où j’ai l’opportunité de partager mon parcours, je tente également de sensibiliser pour faire prendre conscience que cette réalité est encore actuelle bien que nous soyons en France, au XXI ème siècle, pour essayer de faire bouger les lignes à mon humble niveau. Mon livre raconte comment j’ai passé près de 10 ans d’intérim, avec à chaque fois des promesses d’embauche qui ne sont pas concrétisées m’imposant ainsi une forme de précarité bien que travaillant pour des grands groupes dans le secteur pourtant porteurs (Technologique, pétrolier…)

A force de résilience et de détermination, j’ai pu m’en sortir et je voudrais que ceux ou celles qui pourront traverser des situations similaires puissent, au travers de l’exemple de mon parcours, puissent s’en sortir.

 

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans cette très belle aventure, qui permet d’impacter la vie de plusieurs personnes?

J’ai toujours aimé encourager, exhorter les personnes de mon entourage et cela déjà depuis toute petite. Lorsque je suis rentrée chez Engie, j’ai tout de suite été intégrée dans l’un des plus grands réseaux féminins, WIN, et le fait d’être animatrice, d’encourager d’autres femmes sur les sujets du leadership en entreprise ont été des éléments déclencheurs.

Je me souviens, lorsque je partageais mon parcours aux femmes, elles me disaient: “Ton histoire est digne d’un film ou d’un livre”. Je me suis donc prise au jeu et j’ai décidé de me mettre à l’écriture.

De plus, avec la naissance de ma fille, métisse, cela m’a également donné l’envie de travailler , de m’engager pour cette cause, afin qu’elle ne puisse pas à son tour connaitre les mêmes discriminations. J’ai envie qu’elle sache d’une part que cette réalité existe, mais aussi qu’elle soit aussi armée afin de pouvoir être équipée.

J’aime la France et Paris en particulier, ainsi je veux travailler à faire en sorte que nos grandes entreprises soient à l’image de notre société et soient des miroirs de la diversité.

 

Parlons de votre livre,  « A la conquête du bonheur professionnel », pourquoi ce titre et qu’elle est le message essentiel de ce livre ?

A la conquête du bonheur professionnel, parle d’un combat pour accéder au bonheur professionnel. Tout le monde a le droit d’avoir un travail qui lui permette de vivre décemment, se loger, se nourrir… La précarité ne permet pas l’accès à cette vie décente, car on vit au jour le jour, impossible de se projeter etc. Ma définition du bonheur professionnel, est celle qui permet déjà à chaque individu d’avoir de la dignité, de se prendre en charge dans cette société matérialiste.

Ce bonheur est passé par un parcours du combattant et comme tout combat, il a nécessité des armes que sont le courage, la détermination et la résilience etc. Cela a été une course jonchée d’obstacles avec des forts de moments de doutes et de nombreux échecs que j’ai souhaité souligner et comment j’ai pu au fil des années me relever. Je trouve que cette phrase  de Nelson Mandela résume bien le message que ce livre porte: “Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends”.

 

Où peut-on se procurer votre livre ?

Le livre est disponible dans tous les points de distribution habituels: Fnac, carrefour, amazon, le site de l’éditeur (Livre actualité, Hachette) etc…

 

Pensez-vous que pour les hommes et les femmes de notre communauté, il est plus difficile de croire et concrétiser leur rêve ?

Je crois que nous avons tous besoin, que nous soyons noirs, blancs, beurs, asiatique etc… , de nous donner les moyens de construire notre propre réussite. Pour moi il n’y a pas de fatalité.

Je  reste consciente que nous bénéficions malheureusement quelques fois de la double peine en tant que noir, Femmes/Hommes. Cependant, rien n’est impossible à celui ou celle qui se donne les moyens. De nombreux exemples le démontrent autour de nous.

 

Qu’est-ce qui vous a permis de croire et concrétiser vos rêves ?

J’ai encore plein de rêves à réaliser 😉

Plus sérieusement, je crois profondément à la détermination et au fait d’être en ligne avec ses valeurs. Notre différence est notre force. Rentrer dans les cases pour plaire à tout le monde n’est pas, selon moi la solution. Au contraire, notre société arrive à ses limites en ayant tenté de bâtir une entreprise ou tous les leaders sortiraient des mêmes moules. On revient à favoriser la différence de chacun, avec un retour aux valeurs telles que la bienveillance, le respect de l’humain au sein de nos entreprises…Ce sont là, des clés, qui nous permettent de nous épanouir et de marquer notre différence. Dans le respect de chacun!

 

Comment définirez-vous l’entreprenariat au féminin ?

Entreprendre c’est une forme de leadership qui permet aux femmes d’être indépendantes et de prendre leur place dans la société. C’est prendre également des risques et sortir de sa zone de confort, mais cela vaut la peine.

L’entreprenariat au féminin est vieux comme le monde, sauf que les femmes n’ont pas toujours été visibles, mais aussi, ont manqué le plus souvent de ressources. Aujourd’hui, force est de constater que les femmes sont de plus en plus nombreuses à entreprendre et bénéficie de plus visibilité.

J’encourage donc les femmes qui veulent se lancer à ne pas hésiter à franchir le pas et à aller au bout, car l’entreprenariat comporte de nombreux risques et difficulté, qu’il faut pouvoir surmonter sur la durée. Rien n’est impossible à celui qui croit.

 

Donner 3 mots pour décrire la beauté de la femme noire ?

Persévérance, générosité et élégance

 

Cité-nous 2 de vos influenceurs  favoris.

Nelson Mandela, Simone Veil.

 

Où pouvons-nous vous suivre ?

Comme tout le monde, vous pouvez me trouver sur tous les réseaux sociaux:

Page facebook: Joly Andres

Twitter: Joly Andres

Instagram : Joly Andres

LinkedIn

Avez-vous prévu des événements récemment ? (si, non passer à la prochaine question directement)

J’ai un agenda bien chargé pour les 12 prochains mois, avec interviews ,conférences, séminaires etc…

 

Un mot libre pour toutes celles qui veulent vivre leurs rêvent.

Nous devons croire à nos rêves et surtout vivre nos rêves. Lorsqu’on a un projet, un vision, un rêve, des ambitions…Nous devons nous donner les moyens en mettant tout en ouvre pour les réaliser. Cela ne veut pas dire que nous ne rencontrerons pas de difficultés, mais sachons persévérer, s’entourer des personnes partageant les mêmes rêves, et qui savent être de véritables sources d’inspiration.

 

Conclusion

Merci beaucoup Joly d’avoir répondu à nos questions, de nous avoir ouvert votre coeur. Vous êtes un très bel exemple, vous nous monter qu’il ne faut pas baisser les bras mais croire  que rien est finit mais tout commence quand on croit en nous, quand on a la foi.

 

SI TU AS AIMÉ CET ARTICLE N’HÉSITE PAS À LE PARTAGER ET LAISSE UN COMMENTAIRE SUR TON WEBZINE MBIMAG

Laisser un commentaire